UV

21,00 Ajouter au panier

Vendu avec 20 contes sonores.

Format :
14 x 22,5 cm
224 pages
2015

Directrice de la collection :
Stéphanie Boubli
Préface :
Philippe Boisnard
Conception graphique :
Régis Glaas-Togawa
Couverture :
Sybil et Sarah Montet

ISBN : 978-2-9548180-0-9

Le couple d’artistes écrit à quatre mains une poésie complètement hallucinée empruntant au polar et à la science fiction. Humour caustique, visions apocalyptiques et télescopages délirants décrivent un monde où toute la démesure du nôtre semble s’être agrégée en des figures jusqu’alors inédites, logée dans des fantasmes et croyances d’un genre nouveau et lâchée dans des scénarios barbares à l’inventivité jamais démentie par l’Histoire.

 

« Sommes-nous prêts à la tempête et aux déluges des mots, à traverser l’érosion grêleuse de notre époque dans la confluence d’un prisme et d’un spectre verbal diluvien qui détournent, brisent ou reformulent nos vocabulaires dans une gigantomachia ? Sommes-nous prêts à perdre racine dans le flux délétère de l’incertitude quantique d’une nouvelle précision microscopique pointant les viralités et les métastases qui nous gangrènent le langage et nous pétrissent de certitudes ? Sommes-nous prêts à la pluriversalité idiolecte d’inventeurs de langages, d’inventeurs de métaphores, qui dans le continuum d’une poésie kinok nous donnent à voir une forme de post-exotisme délirant ou une fin du monde atomisée à la centrifugeuse poétique se métamorphose en la simplicité de moki qui annoncent la fin possible d’un hiver comme les dernières images de Matha de Poudovkine, où la glace qui fond s’incarne, renvoi attractif à la mutation révolutionnaire. Sommes-nous prêts ? À savoir, nous laissons-nous encore ouverts à l’impossible de tout vrai langage comme l’exigeait Artaud en son temps dans Ci-gît …

 

Extrait de la préface de Philippe Boisnard